preload
Communiqué de l’Ataa sur Woods TV et Discovery Channel « Eyes and Ears of the World » (1957)
2009 24
juil
translitterature2

Le TransLittérature nouveau est arrivé

TransLittérature, c’est une revue semestrielle éditée depuis 1991 par ATLAS (Assises de la Traduction Littéraire en Arles) et l’ATLF (Association des Traducteurs Littéraires de France), vénérable association qui accueille aussi des traducteurs de l’audiovisuel.

Pour son n°37 (été 2009), la revue s’offre un brin de toilette et  dispose d’une maquette très élégante, sous une couverture toujours sobre. Près de 100 pages, un format A5 agréable… Et de nombreuses rubriques qui attirent l’attention du lecteur : « Côte à côte », qui compare plusieurs traductions du même texte (ici, les Confessions de Saint Augustin) ; un entretien avec un/e traducteur/trice ; « Échos de la liste », qui livre la substantificque moelle d’échanges ayant eu lieu sur la liste de diffusion de l’ATLF – difficile de résister à un titre tel que « Ardoise magique et presse-citron » !

A noter également, un dossier sur l’édition numérique, la rubrique « Formation » (avec un « journal de tutorat »), des comptes rendus de colloques et de lectures… Ainsi que la reproduction de l’Auto-portrait d’une traductrice barbue, article paru sur le blog d’une traductrice déplorant la faible représentation dans les médias des femmes exerçant ce métier, alors même que l’ATLF est composée de femmes à près de 70%.

Pour revenir à la traduction audiovisuelle, signalons qu’il en a été question lors des Quinzièmes Assises de la traduction littéraire (Arles, 1998), dont les actes ont été édités, et que plusieurs articles de TransLittérature ont traité du sujet : « Lost in adaptation » (n°27), ou une interview avec Sophie Désir (n°28), traductrice œuvrant dans le doublage. Voir la liste des anciens numéros !

Pour se procurer TransLittérature lorsque l’on n’est pas adhérent de l’ATLF ou d’ATLAS, on peut s’abonner à l’année (2 numéros) en envoyant un chèque de 18 euros à l’ordre d’ATLF au 99, rue de Vaugirard, 75006 Paris.  On peut aussi commander des numéros isolés (9 euros l’exemplaire)

(Merci à Jean et Valérie)

Commentaires fermés.