preload
2014 30
avr

Séries ManiaComme nous l’annoncions sur ce blog en fin de semaine dernière, une table ronde sur le sous-titrage de séries, intitulée « Sous-titrer en 24h chrono : coulisses d’une performance »,  se tenait le lundi 28 avril, dans le cadre du festival Séries Mania au Forum des Images.

À la table, deux traductrices-adaptatrices professionnelles, Sabine de Andria et Anaïs Duchet, membres du Conseil d’Administration de l’ATAA, mais aussi une « sous-titreuse amateur » refusant l’appellation de fansubbeuse, Dorothée Trujillo, de la team La Fabrique. La discussion était animée et modérée par Erwan Desplanques, journaliste de Télérama.

Face à un public nombreux, les discussions ont été parfois tendues mais sont restées cordiales, et une large place a été accordée au travail des professionnels, l’occasion de mettre en lumière ce métier de l’ombre tout en faisant œuvre de pédagogie.

Les débats étaient retranscrits en direct par Twitter par plusieurs comptes, dont celui de Séries Mania, et plusieurs comptes rendus des discussions ont été mis en ligne :

- un sur le site de Séries Mania : http://series-mania.fr/actualite/compte-rendu-titrer-en-24h-chrono-coulisse-dune-performance/

- et un autre sur le site Daily Mars : http://www.dailymars.net/sous-titrage-series-mania/ ainsi qu’un compte rendu audio (premières minutes du fichier) : http://www.dailymars.net/invasion-martienne-a-series-mania-episode-7/

2014 24
avr

35786-prog-sm5Dans le cadre du festival Séries Mania, au Forum des Images, une table ronde se tiendra lundi 28 avril à 14h30 sur le sous-titrage de séries, au titre volontairement provocateur (« Sous-titrer en 24h chrono : coulisses d’une performance » !).

Deux traductrices-adaptatrices professionnelles, membres du Conseil d’Administration de l’ATAA, seront autour de la table pour parler du métier, de ses spécificités et de ses difficultés, face notamment à une fansubbeuse. La discussion sera modérée par le journaliste de Télérama Erwan Desplanques, qui a signé la semaine dernière un article faisant l’état des lieux du sous-titrage de séries en France, avec les contraintes nouvelles de la diffusion dite en US+24.
L’article est accessible en ligne à cette adresse : http://www.telerama.fr/series-tv/leur-mission-traduire-les-series-en-24-heures-chrono,111161.php

Si vous souhaitez assister à cette table ronde, vous pouvez retirer vos places (gratuites) directement au guichet du Forum des Images (tous les jours à partir de 10h) ou réserver en ligne ici (avec retrait obligatoire au guichet au moins 15 minutes avant l’heure de début).

Venez nombreux !

2014 08
avr

hollywoodreporter Un gros pavé dans la mare.

Le « Hollywood Reporter » se fait l’écho d’une pétition signée par une cohorte de réalisateurs français en faveur d’un sous-titrage de qualité.
Près de 200 personnalités du cinéma ont signé cette pétition lancée à l’initiative des auteurs de sous-titrage anglophones qui font connaître nos films dans le monde entier.

tags:
2014 05
avr

Un article de TV MagIncroyable mais vrai, un article sur le sous-titrage de séries destiné au grand public qui évoque en toute simplicité et sans effet de manche le métier de traducteur de l’audiovisuel, ses contraintes, ses problématiques, ses joies…

Informatif, efficace, et avec de vrais morceaux d’Ataa dedans !

tags:
2014 17
mar

L’auteur de cet article a décidé de retirer sa publication.
Nous le regrettons car il s’agit d’une mine d’informations extrêmement précise et documentée, qui serait utile à tous.
Mais nous respectons sa décision.

2014 17
fév

La commission des auteurs d’oeuvres audiovisuelles de l’AGESSA s’est prononcée sur le statut des sous-titreurs S&M. Voici la teneur de la lettre qu’elle leur adresse :

« Saisie par des sous-titreurs pour sourds et malentendants et soucieuse de leur inquiétude concernant leur statut social, la commission professionnelle des auteurs d’œuvres audiovisuelles de l’Agessa s’est réunie les 16 et 20 décembre 2013 afin d’arrêter une position claire sur la nature de cette activité susceptible d’entraîner ou non leur affiliation au régime de sécurité social des auteurs tel qu’il a été défini et adopté en 1975.

Après examen attentif des éléments contradictoires, adressés par les professionnels du secteur et leurs représentants, la commission a considéré que le travail de sous-titrage pour les sourds et malentendants, quels que soient le type de programme et la langue originale, ne relève pas de la branche des auteurs d’œuvres audiovisuelles (article R382-2 du code de la sécurité sociale).

La commission composée de représentants d’organisations syndicales et professionnelles, d’artistes auteurs et de diffuseurs* a en effet estimé que le travail de sous-titrage pour sourds et malentendants est un travail de contraction, de réduction et de codifications techniques de la bande son de la version française (dialogues ou commentaires), lequel ne présente pas un apport créatif systématique et suffisant permettant de rattacher cette activité à la branche des auteurs d’œuvres audiovisuelles et justifiant l’affiliation, à ce titre, des personnes concernées au régime de sécurité sociale des artistes auteurs.

La commission est soucieuse de ne pas créer d’effet rétroactif et d’assurer aux personnes concernées une égalité de traitement. Les demandes d’affiliation et de maintien sont en effet examinées après l’exécution et le paiement des travaux. La commission souhaite par ailleurs laisser le temps aux sous-titreurs et aux entreprises qui ont recours à leur travail pour revoir leurs relations contractuelles.

En conséquence, la commission rend l’avis suivant :

- Accepter l’affiliation (première affiliation, maintien, voire à leur demande leur réaffiliation suite à radiation) pour les sous-titreurs pour sourds et malentendants concernant les travaux effectués et rémunérés jusqu’au 30 juin 2014,
- Refuser tout travail de sous-titrage pour sourds et malentendants déclaré en droits d’auteur pour les travaux effectués et rémunérés à partir du 1er juillet 2014.

La commission demande que cet avis soit communiqué le plus largement possible à toutes personnes, organisations, entreprises et administrations concernées.

*La commission est composée de représentants des organisations professionnelles suivantes : SACD, SACEM, SCAM, SNAC, SRF, SPI, USPA et France Télévisions. »

tags:
2014 27
jan

Ceremonie ATAA BD-9Jamais deux sans trois

Pour la troisième année, l’ATAA organisait sa cérémonie de remise des prix, le 24 janvier ; la troisième pour le sous-titrage, la deuxième pour le doublage. Dans un contexte économique parfois difficile pour la filière, et alors que la conception française du droit d’auteur subit des assauts répétés, l’ATAA représente les professionnels de la traduction audiovisuelle et œuvre à faire connaître leurs métiers.

C’est donc à la Fémis, cadre désormais traditionnel de cette manifestation, qu’un public nombreux de cinéphiles, et de professionnels de la traduction, de la distribution et de la production a assisté à cet événement mettant en lumière ces travailleurs de l’ombre, trop rarement salués, que sont les auteurs de doublage et de sous-titrage, pour qui les deux règles d’or sont le respect des œuvres originales et de la langue française.

Demandez le programme !

En doublage comme en sous-titrage, l’éclectisme était au rendez-vous : les sélections réunissaient des films aussi différents que The Bling Ring, No, Diaz, un crime d’État ou encore Hôtel Transylvanie. À noter également, la présence d’un documentaire, genre de plus en plus présent dans les salles obscures, Free Angela.

Pour les longs métrages en lice pour le prix du doublage (liste complète sur http://www.prix-ataa.fr/?p=185), le jury, composé d’auteurs, d’un distributeur et d’une directrice artistique, a évalué les adaptations sur trois critères principaux : la fidélité à l’original, le synchronisme et le naturel des dialogues français. Il a attribué deux récompenses, une pour un film d’animation et une pour un film en prises de vue réelles. Dans la première catégorie, Agnès Dusautoir a été distinguée pour son travail sur le dessin animé Epic, la bataille du royaume secret (20th Century Fox France) dont elle a su restituer le charme et la poésie subtils. Dans la seconde, le prix est revenu à Pierre Arson (Django Unchained, distribué par Sony Pictures Releasing France) dont l’adaptation créative, malicieuse et jubilatoire épouse à merveille l’univers déjanté du film.

EpicDjango

Deux catégories également pour le prix du sous-titrage : films anglophones et non anglophones (liste complète sur http://www.prix-ataa.fr/?p=212). Le jury, composé d’auteurs, d’une distributrice et d’une productrice, a considéré pas moins de 150 films, sur des critères tels que qualité et naturel du texte français, respect des registres et niveaux de langue, fidélité à l’original, orthographe, fluidité et lisibilité. Dans la catégorie « film anglophone », le prix est revenu à Michèle Nahon (Blue Jasmine) qui a expliqué que cette expérience avait été un long bonheur, en particulier grâce à la confiance d’un distributeur (Mars Distribution) lui ayant permis de travailler dans de très bonnes conditions. Le prix du film non anglophone a été attribué à Joël Chapron pour son travail sur The Major (Zootrope Films), long métrage russe. L’auteur s’est dit encouragé par ce prix à continuer de prêcher la bonne parole en Russie, où il est installé une partie de l’année, auprès des distributeurs locaux afin qu’ils confient leurs sous-titrages (une forme de traduction audiovisuelle encore peu répandue en Russie) à des professionnels.

Blue JasmineThe Major

Après la cérémonie et autour d’un verre, les lauréats et le public ont échangé leurs impressions. À l’évidence, elles étaient des plus satisfaisantes, puisque beaucoup attendent déjà avec impatience l’édition 2015 !

(crédit photo : Rémi Poulverel)

tags:
2014 09
jan

annonce-édition-2013-2014-fond-blanc-copie-640x290Voilà, jurés et jurées ont délibéré… et tranché !

Deux auteur(e)s de sous-titrage seront distingué(e)s le vendredi 24 janvier, pour les catégories Film anglophone et Film non anglophone, ainsi que deux auteur(e)s de doublage, dans les catégories Film d’animation et Film en prises de vue réelles.

En attendant de connaître le nom des lauréats, qui seront annoncés lors de la soirée de remise des prix, vous pouvez consulter la liste des auteurs et des films en lice.

Pour le Prix du sous-titrage : http://www.prix-ataa.fr/?p=212
Pour le Prix du doublage : http://www.prix-ataa.fr/?p=185

2013 13
déc

12-290x290Du nouveau sur le site des prix de l’ATAA : deux entretiens passionnants à lire !

Philippe Sarrazin, auteur de doublage, membre du jury 2012-2013, nous parle de son expérience de juré : http://www.prix-ataa.fr/?p=217

Claire Impens, lauréate du Prix du doublage 2012-2013, nous parle de son travail d’adaptation sur le film Sur la route, et de son expérience de membre du jury 2013-2014 : http://www.prix-ataa.fr/?p=231


À consulter également sur le site, la liste des films en lice cette année pour le Prix du sous-titrage et le Prix du doublage.

Bonne lecture !

tags:
2013 12
déc

IMG_2697

L’excellent blog des correcteurs du Monde.fr, Langue sauce piquante, relate le déroulement du colloque organisé par le CSA, intitulée « Quel avenir pour la langue française dans les médias audiovisuels ? », qui s’est tenu le lundi 9 décembre au Collège de France.

Les auteurs de doublage et de sous-titrage n’avaient pas été conviés officiellement, malgré le rôle évident qu’ils jouent dans la promotion d’un français de qualité dans les médias audiovisuels. Mais dans le public, trois représentants de l’ATAA ont fait entendre leur voix en parlant des Prix du sous-titrage et du doublage créés par l’association. Une intervention que n’ont pas manqué de relever les blogueurs du Monde.fr, et nous les en remercions !

L’article est à lire ici : http://correcteurs.blog.lemonde.fr/2013/12/11/le-csa-va-au-college/

tags: