preload
2011 18
mai

Un colloque intitulé Le sous-titrage de film – Perspectives extra- et intrafilmiques se tiendra à Paris les 3 et 4 juin prochain.

Citons la présentation disponible sur le site du colloque : « L’objectif de ce colloque junior qui s’adresse en priorité aux jeunes chercheurs mais aussi aux chercheurs « confirmés » est de permettre un tour de table que nous souhaitons interdisciplinaire et international sur cette traduction audiovisuelle spécifique qu’est le sous-titrage de film. »

Attention, particularité de ce colloque : plusieurs interventions seront faites en allemand.

Lieu :

Université Sorbonne Nouvelle – Paris 3

Salle « Las Vergnas », 3ème étage
14, rue de Santeuil
75005 Paris
(Métro Censier Daubenton)

Enfin, voici un lien vers le programme complet (fichier pdf).

tags:
2011 15
mai

Parce qu’un obstétricien, quelle que soit sa langue, ne se tournera jamais vers une sage-femme en disant : « Passez-moi le truc qui ressemble à des couverts à salade » ;

parce qu’un dentiste anglais n’utilisera jamais de « strawberry » ;

parce que « comprehensive insurance », dans la bouche d’un économiste anglophone, n’est pas une « assurance compréhensive » ;

parce qu’un « couillard à bourses » n’est pas un terme extrait d’une vidéo de Marc Dorcel qui se serait égaré dans un documentaire sur le Moyen-Âge…

Et vous, quels trésors avez-vous dans votre bibliothèque ?

Et vous, quels trésors avez-vous dans votre bibliothèque ?

Pour toutes ces raisons et bien d’autres encore, l’ATAA se propose de recenser sur un site commun les dictionnaires, lexiques, glossaires et encyclopédies de ses membres, sur divers sujets plus ou moins pointus qui pourraient dépanner ponctuellement un confrère confronté à une terminologie qui ne lui est pas familière.

Ce nouvel outil vient d’être mis en ligne à l’adresse suivante : http://ataa-ressources.blogspot.com

Chaque ouvrage fait l’objet d’une fiche récapitulant notamment les thèmes qu’il aborde et les langues concernées. En cliquant sur un des libellés affichés dans la colonne de droite, on peut accéder directement à tous les ouvrages correspondant à un thème donné, une langue ou un contributeur. Les coordonnées des différents contributeurs peuvent ensuite être facilement retrouvées via un lien vers le forum de l’association. Les adhérents qui souhaitent participer à ce fonds commun de documentation peuvent consulter la page mode d’emploi du site.

Longue vie au site « Ressources » ! Nous espérons qu’il s’étoffera au fil des mois grâce aux contributions des membres de l’Ataa.

tags:
2011 10
mai

Tous pour Jean Bertrand !

Tous pour Jean Bertrand !


Les assemblées générales extraordinaire et ordinaire de la Scam (Société civile des auteurs multimédia) se tiendront le 1er juin 2011. À cette occasion, les adhérents de cette société d’auteurs (qui, rappelons-le, gère les droits d’exploitation des documentaires traduits diffusés à la télévision) sont appelés à renouveler une partie du Conseil d’administration et à se prononcer sur un projet de réforme de ses statuts. Entretien avec Jean Bertrand, traducteur et candidat à ces élections, qui revient pour nous sur l’évolution de la place des traducteurs/adaptateurs de l’audiovisuel au sein de la Scam.

 

Peux-tu nous dire en deux mots qui tu es et pourquoi tu as souhaité t’engager à la Scam ?

Je travaille depuis une vingtaine d’années comme traducteur de l’allemand vers le français, dans le domaine de l’audiovisuel et de l’édition. Cela m’a donné le temps d’observer la profession et de me poser pas mal de questions sur la pratique de ce métier. Traduisant surtout des films documentaires, j’appartiens de longue date à la Scam. En 2005, au moment de la réforme du mode de répartition qui a provoqué quelques remous au sein de la Scam, je me suis mobilisé pour défendre les intérêts des traducteurs. Cela m’a valu d’être nommé en 2006 à la Commission audiovisuelle, l’un des cinq collèges d’auteurs qui représentent le répertoire de la Scam. C’était une première !

 

Que s’est-il passé depuis ?

En 2009, la Scam a nommé un second traducteur à cette commission, en qualité de suppléant ; il s’agit de Christophe Ramage qui, la même année, s’était porté candidat aux élections du Conseil d’Administration. Là encore, c’était une première et le blog de l’Ataa s’en était fait l’écho.

Nous participons à la vie de la commission, qui donne son avis sur certaines questions qui seront ensuite discutées au Conseil d’administration, formule des propositions d’actions professionnelles et participe à l’action culturelle (préselection des Etoiles de la Scam, des autres prix audiovisuels, soirées de projection…).

Mais nous nous efforçons aussi d’œuvrer pour une meilleure visibilité des traducteurs à la Scam, qui se montre d’ailleurs plutôt réceptive à nos initiatives.

Cela passe par des choses très concrètes puisque la présence des traducteurs est désormais matérialisée par un onglet à part entière sur la page d’accueil du site de la Scam. Nous apparaissions aussi nommément dans le dernier rapport moral de la société. Et une plaquette « Vous êtes auteur de doublages ou de sous-titrages ? La Scam est votre société d’auteurs » devrait sortir très prochainement.

Nous assurons également un lien constant entre l’Ataa et la Scam, afin que l’information circule au mieux dans la profession.

 

Parlons des élections et des assemblées générales de cette année…  De quoi s’agit-il ?

D’abord, la Scam soumet à ses adhérents un projet de modification de ses statuts, qui prévoit notamment la création d’un poste réservé à un traducteur lors de l’élection du Conseil d’administration. Si cette réforme est adoptée, elle prendra effet au prochain renouvellement du conseil, en 2013. Ce serait un grand pas en avant pour les auteurs de traductions audiovisuelles et la confirmation que la Scam a amorcé un vrai mouvement d’ouverture vis-à-vis des traducteurs.

Il est donc tout naturel que je dépose ma candidature à l’élection du Conseil d’administration. Je souhaite poursuivre mon action, continuer à mieux faire connaître notre métier au sein même de notre société d’auteurs, et y défendre la qualité du doublage et du sous-titrage de documentaires. Cette candidature m’a semblé importante à la veille de cette réforme des statuts : il est plus que jamais nécessaire que les traducteurs de l’audiovisuel manifestent leur envie de participer à la vie de la Scam et saisissent la chance qui leur est donnée de faire entendre leur voix.

 

*****************

 

Avis aux membres de la Scam :

Vous trouverez Jean Bertrand sur la liste A « Collège des œuvres audiovisuelles » des candidatures au Conseil d’administration.

Le projet de modification des statuts et du règlement général fait l’objet d’un bulletin de vote à part (« Assemblée générale extraordinaire »). Vous pouvez voter dès maintenant en ligne ou par courrier, ou encore en séance le 1er juin lors des Assemblées générales. Pour de plus amples précisions, rendez-vous sur le site de la Scam. Les adhérents de l’Ataa peuvent également consulter le fil de discussion consacré à ce sujet sur le forum.

tags: